Bordeaux : la station-service électrique est née

Les stations-service disparaissent progressivement sur l’ensemble du territoire, quittant un paysage où elles étaient, il y a peu, des passages obligés. La fin d’une époque. Mais contre toute attente, c’est le véhicule électrique qui pousse progressivement la voiture à combustion sur le bas-côté de l’histoire qui pourrait bien faire renaître le concept. C’est du moins la conviction d’une start-up bordelaise.

Une conviction qui s’alimente du fait bien réel que le territoire manque cruellement de bornes de recharge. Alors il faut être branché dans un secteur où la technologie va plus vite que le marché. "Nous avons fait le pari d'accompagner les futurs utilisateurs en créant un modèle de station avec du personnel sur place", indique Michel Calamel, codirigeant d’une enseigne Enersoft qui ouvre la première station-service Greenspot pour voitures électriques.

Le but est de regrouper des bornes de recharge rapide et des services assurés par du personnel. Deux salariés accueillent les automobilistes, ce qui permet de laisser son véhicule pour aller faire ses courses. Des services complémentaires seront proposés à terme, comme le prêt et la location de vélo à assistance électrique. La station pilote est installée sur le parking d'un supermarché à Bordeaux-Caudéran et il s’agit d’un banc d'essai pour une possible extension en France.

La station se compose de deux bornes de recharge à débit rapide (50 kW/h) qui permettent de repartir avec environ 80 % de la charge au bout de 20 minutes. Le tout pour un coût de 6 euros sans abonnement pour des batteries de 24 kW/h, modèle standard aujourd'hui sur les Mitsubishi Highlander, les Renault ZOE, les BMW i3 ou encore les Kia Soul EV.

Pas de carte d’abonnement ni prépayée, il suffit ici de trois pièces de deux euros ou sa carte bancaire pour recharger des batteries. La suite est déjà prévue puisque les voitures équipées de batteries plus puissantes que la plupart des véhicules en service aujourd'hui pourront être rechargés dans les stations GreenSpot. La recharge des véhicules utilitaires est également prévue

Enersoft estime à 50 kilomètres la distance idéale entre deux stations-service. Une dizaine de ses stations est donc espérée dans le département de la Gironde en 2017 et une centaine en France à l'échéance 2018-2019.

Source texte : caradisiac.com